L’Agglo débloque 100 000 €

Hormis de rares routiers, les seuls restos actuellement ouverts en France sont les Restos du Cœur. Et on s’y presse malheureusement de plus en plus nombreux. Quand ces « restos tournent bien, c’est que la situation tourne mal », comme dit une affiche sur laquelle on peut aussi lire ces mots prémonitoires  de Coluche : « Plus que jamais, on compte sur vous ».

« Vous pouvez compter sur nous », a justement affirmé  Régis Banquet, s’adressant à Gilbert Oliver. « Les élus de Carcassonne Agglo ont en effet décidé de débloquer, dans l’immédiat, deux subventions de 50 000 € chacune », a précisé le président de l’intercommunalité au président départemental des Restos du Cœur, ce mercredi 25 novembre.  « La première est destinée aux associations culturelles ou sportives. La seconde aux associations caritatives, d’aides à la personne qui ont un rôle majeur, comme les Restos du Cœur bien  sûr, mais aussi le Secours Populaire, le Secours Catholique, la Croix Rouge.... » (*)

« Ces associations, on les aide déjà en temps normal, il est logique d’être encore et toujours à leurs côtés en ce temps spécial », rajoutait pour sa part Daniel Iché, pour le CIAS, dont les agents, qu’ils soient livreurs de repas à domicile, aides ménagères ou éducateurs d’Accueils de Loisirs…, sont les premiers témoins de cette précarité grandissante. « Avec les informations qu’ils nous remontent, on ne peut être qu’inquiets. Cette crise, ce nouveau confinement vont toucher des personnes qui n’étaient pas affectées jusque-là », craint Régis Banquet.  « Depuis le mois de mars, on est passé de 60 à 150 repas chauds servis quotidiennement à l’Accueil de jour. On voit des familles entières, de plus en plus de gens comme vous et moi », confirmaient malheureusement Gilbert Oliver. « Cette subvention va nous être fort utile dans notre tâche première, la distribution de repas, mais aussi à retisser le lien social mis à mal par le confinement, l’écoute, les conseils… », soulignait le président des Restos, avant d’adresser  un « grand merci » aux élus de l’Agglo, et de saluer, comme Régis Banquet l’avait fait avant lui, « le travail remarquable des bénévoles qui donnent de leur temps, mais aussi parfois même de leur argent ».

Le président de Carcassonne Agglo passait devant une autre affiche en quittant les lieux. « Le monde d’après, on l’aurait imaginé avec moins de pauvres qu’avant » disait celle-ci.

Puissent les 100 000 € de l’Agglo contribuer à cette riche idée.

(*) Les dirigeants de ces associations sont invités à déposer une demande simplifiée de subvention, avant le 10 décembre, pour percevoir leur subvention avant Noël.