Les excellentes notes du Conservatoire de l'Agglo

Les excellentes notes du Conservatoire de Carcassonne Agglo

Le Conservatoire de Carcassonne Agglo a obtenu l’agrément national « Classe Préparatoire à l'Enseignement Supérieur (CPES) » décerné par le ministère de la Culture. Cela témoigne de l’excellente qualité des cours qui y sont dispensés.

De plus, les quatre élèves de cette classe préparatoire orientée sur les musiques actuelles, ont passé avec succès le concours d’entrée dans les locaux mêmes du Conservatoire de Carcassonne Agglo, retenu pour organiser l’examen au niveau régional, les 28 et 29 septembre derniers (les deux autres lauréats ont intégré les conservatoires de Perpignan pour l’un, de Nîmes pour l’autre).

Sophie Lannay, Eléa Schuhmann, Hansel Chiquet et Frédéric Danesin ont au moins un  point commun : ils ont tous hérité leur passion pour la musique d’un proche parent, de leur père, de leur mère, des deux parfois même, d’un grand-père ou encore d’une grand-mère...

« Elle était chanteuse lyrique, chanteuse d’opérettes, à Paris », précise ainsi Sophie, infirmière de profession, qui a commencé le chant en autodidacte, dans la chorale de son collège, avant d’intégrer un groupe de rock métal « avec des potes du lycée, entre deux combats de Taekwondo ou deux matches de hand  »,  et plus tard encore un big band de jazz. « C’est une véritable chance de pouvoir intégrer une telle classe, à Carcassonne », estime la jeune trentenaire, qui rêve de sortir un album fait de ses propres compositions et, pourquoi pas, obtenir un diplôme pour donner des cours de chant, un jour, à son tour…

Le grand père d’Eléa est guitariste (il a accompagné Johnny, il fut un temps,  NDLR), ses deux oncles batteurs professionnels, et sa mère, Tania Margarit-Schuhmann… prof de chant au Conservatoire. D’abord étudiante en fac de musicologie, option jazz, à Perpignan puis Toulouse, c’est à Carcassonne, donc, qu’Eléa poursuit sa voie et peaufine sa voix. Du haut de ses 18ans, Elle ne cache pas ses ambitions de  « devenir chanteuse professionnelle et enseigner plus tard,  peut-être aussi ».

Hansel Chiquet, 19 ans, se rappellent des étoiles qu’il avait plein les yeux, petit, quand il allait voir son père batteur, sur scène, « celle des Gipsy Kings notamment », précise-t-il, fier du papa, « mon premier prof en fait, et à domicile qui plus est ».
« Mais, avec toute l’admiration et le respect que j’ai pour lui, rien ne vaut une école spécialisée comme celle de l’Agglo. J’ai déjà appris pas mal de choses », avoue-t-il.

Pas de maman ou grand-maman chanteuses, de grand-père guitariste, ni de papa chanteur, c’est avec son frère, batteur au Berklee college of music de Boston notamment, que Frédéric Danesin a commencé «à tâter de la gratte ».
« J’ai beaucoup joué au Japon où j’ai vécu plusieurs années, souligne ce prof d’histoire de 43 ans. Aujourd’hui, j’ai envie de sanctionner par l’obtention d’un diplôme cette empreinte que la musique a dans ma vie et aussi, à terme, d’intégrer une formation musicale. »

Tels sont les élèves de la Classe prépa de Carcassonne Agglo, tous attentifs aux conseils de leurs professeurs spécialisés : outre Tania au chant, Jérémy Tralléro à la guitare, Damien Gouzou à la batterie et Victor Raynaud à la basse, avec le coordinateur du Département Musiques Actuelles, Romain Jussiaume, à la baguette, bien sûr.


QUESTIONS A MAGALI ARNAUD,
Vice-présidente de Carcassonne-Agglo, déléguée au développement social, à la culture et à la citoyenneté

« Une Fabrique des Arts unique en France »

Qu’apporte la Fabrique des arts aux habitants du territoire ?
La Fabrique des Arts est un outil formidable sans doute unique en France qui réunit école des Beaux-arts et conservatoire. 1300 élèves se côtoient au conservatoire. Non seulement les usagers peuvent y bénéficier d’un enseignement spécialisé mais aussi de cours destinés aux amateurs dans diverses disciplines. Dans ce bel espace, une médiathèque dédiée aux arts est à la disposition de tous.

Nous menons également de nombreuses actions vers l’extérieur. Les professeurs interviennent dans les écoles du territoire, dans des établissements spécialisés, à la maison d’arrêt par exemple. C’est un choix de Carcassonne Agglo d’être si volontaire dans sa mission d’apporter la culture partout et à tout le monde.

 Les classes prépa s’ouvriront-elles à d’autres disciplines ?
Tout-à-fait, après la première promotion d’étudiants en musique, le conservatoire devrait connaître au mois de décembre, l’arrivée d’élèves en filière professionnelle de danse, qui est un département en pleine évolution.


LA CLASSE PREPA "MUSIQUES ACTUELLES" EN IMAGE !
Cliquez ici pour retrouvez la nouvelle vidéo de Carcassonne agglo : L'ouverture de la nouvelle classe préparatoire "Musiques Actuelles" de La Fabrique des Arts.