Les matinales de l'éco : mobilisation pour l'économie de demain

  • Première matinale de l'éco, vendredi 12 février.

 

 

 

 

Développement économique : les clés aux chefs d’entreprises


                Dans le monde politique, comme dans celui de l’économie et des finances, ou pour l’observateur lambda, l’initiative est soulignée. La démocratie participative, beaucoup l’ont promis, le président Régis Banquet et les élus de Carcassonne Agglo ont « l’audace de le faire », pour reprendre les termes du journaliste de radio et de télévision Laurent Bazin. Les élus ont en effet décidé de laisser à un groupe de chefs d’entreprises et de personnalités de tous bords, le soin de réfléchir à un projet de développement économique qui concerne tout le territoire. Et même au-delà : de Toulouse à la mer.

                Outre Laurent Bazin, le groupe compte dans ses rangs : Pascal Chavernac, créateur de Sygma Méditerranée, Jean Caizergues, président de la CCI, Aude, Gilles Douillard, éleveur de bœuf Angus à Fajac-en-Val, président de groupe de l’Hôtellerie (ex-présent du groupe Buffalo Grill), le palajanais Bruno Sire, ex-président de l’université de Toulouse-Capitole, Hadrien Pujol, président du groupe Cité Hôtels, Arnaud Leiter, créateur de rentréediscount.com (leader français des ventes de fournitures scolaires sur internet) et Nicolas de Lorgeril, propriétaire du château de Pennautier, par ailleurs directeur général de la société ETI Finances.

150 participants aux premières matinales de l’éco


                La première Matinale de l’Eco organisée en Visio, vendredi 12 février, a réuni la quasi-totalité des acteurs économiques, chefs d’entreprises et décideurs que compte le département tout entier. Le président de Carcassonne Agglo leur a dit qu’il leur laissait les clés du camion ou le stylo. A eux de conduire le projet, d’écrire l’histoire, « sachant que c’est en rassemblant les forces que nous arriverons à relever les défis colossaux qui nous attendent ».
                L’augmentation de l’attractivité du territoire, un tourisme écoresponsable s’appuyant sur le bien-vivre et le bien-manger, le développement d’une agriculture innovante, la formation de haut-niveau avec la création d’un pôle d’intelligence, sont les premiers et principaux axes du projet... Des propositions concrètes devraient être rendues avant l’été.

Pour participer, rendez-vous sur Les matinales de l'Eco.