Poètes en fête en ce printemps

  • Le Printemps de poètes
  • Les poètes mis en lumière dans nos médiathèques en cliquant ici !

 

 

 

 

Ce mois de mars, le mois du printemps, ouvre les portes à la poésie pour sa 23ème édition du printemps des poètes. En cette année 2021, c’est le thème du désir qui se fait remarquer. Sensible ou abstrait, il se mêle à la poésie française d’hier et d’aujourd’hui.

Les médiathèques de Carcassonne agglo regorge d'œuvres et de poètes de ce langage. Notre territoire est riche d’artistes connus en France par leur travail, leur précieux mots qui ont donné du sens à leurs histoires et leurs poèmes.


C’est le cas de Philippe-François-Nazaire Fabre connu sous le nom de Fabre d’Eglantine. Né en 1750 à Carcassonne, il était un poète, acteur dramaturge et homme politique français. Il est connu pour son célèbre « Il pleut, il pleut Bergère » tiré d’une de ses opérettes. Fervent révolutionnaire, ses trafics vont le mener vers l’échafaud en 1794.

Autre poète, dont le drame a été un élan passionnel pour l’écriture, Joë Bousquet dont toute sa biographie se trouve dans cet article. En temps de guerre, bon nombre d’artistes poètes se sont arrêtés à Carcassonne et chez leur compagnon Joë, pour échapper à la pression de l’occupation allemande à Paris. C’est le cas de Louis Aragon, qui est venu s’installer dans la ville durant trois mois dans les années 40. Il écrira “ le lilas et les roses” après les retrouvailles avec son épouse :

Ô mois des floraisons, mois des métamorphoses
Mai qui fut sans nuage et juin poignardé
Je n'oublierai jamais les lilas ni les roses
Ni ceux que le printemps dans les plis a gardés

 

Poète connu, né à Villar-en-val dans l’Aude, Joseph Delteil écrivain et poète français, passera son enfance dans le Val-de-Dagne et du côté de Pieusse. Élève au collège Saint-Stanislas de Carcassonne, il est entré en littérature avec deux recueils poétiques : Le Coeur grec (1919) et Le Cygne androgyne (1921). Son œuvre représente à ce jour une quarantaine de livres mêlant lyrisme épique, réalisme et fantaisie !

Pour terminer avec ces grands poètes de notre territoire, voici le plus le plus mystérieux, Pierre Reverdy.

Vivant son enfance au pied de la Montagne Noire, il est le précurseur du réalisme, sa poésie exprime une grande soif de pureté et de détachement. Voici un extrait des ardoises du toit, recueil de 1918. Une éclaircie :

Il fait plus noir
Les yeux se ferment
La prairie se dressait plus claire
Dans l’air il y avait un mouchoir
Et tu faisais des signes
Ta main sortait sous la manche du soir
Je voulais franchir la barrière
Quelque chose me retenait
Le cri venait de loin
Par derrière la nuit
Et tout ce qui s’avance
Et tout ce que je fuis
Encore
Je me rappelle
La rue que le matin inondait de soleil

D’autres poètes de l’Aude ont pu graver dans l’histoire leur poésie. Les mots n’ont pas fini de nous étonner !
N’hésitez pas à prendre un peu de temps pour découvrir les artistes et leurs œuvres dans nos médiathèques !

Et bonne lecture !!