Remettre les randonneurs sur le bon chemin

Le sentier des Capitelles remis en bon état de… marche par l’Agglo

Remettre les randonneurs sur le bon chemin

Le président a annoncé, ce mardi 24 novembre, pour le bonheur des amateurs de randonnées et autres VTTistes, qu’il est désormais possible de se déplacer dans un rayon de 20 kilomètres, pendant trois heures,. Un bonheur d’autant plus grand qu’ils auront prochainement un sentier remis en bon  état de… marche à parcourir : celui des Capitelles, dont le départ (et l’arrivée, puisqu’il s’agit d’une boucle de 6 km) se fait (font) du pied de la Tour du village, de la Pierre de Carsac exactement.

D’ici l’été prochain, le sentier, retracé comme à l’identique, devrait être praticable.

Sportifs accomplis ou simples amateurs de marches pépères, petits et grands devraient alors apprécier l’ombre des chênes sur ce chemin plat, bordé par quelques capitelles. A l’automne, c’est la couleur des feuilles sur les arbres et le crissement des feuilles mortes sous les pieds qui les raviront…

Le travail de fourmis et le travail de titans des agents de Carcassonne Agglo

Mais pour en arriver là, il a été long le chemin. Et parsemé d’embûches pour les agents des Espaces Verts de Carcassonne agglo.

Pour emprunter la partie communale d’origine, parfois disparue au milieu d’une exploitation,  ou enfouise sous les ronces, il a fallu la retrouver sur les cartes IGN, effectuer des relevés GPS et obtenir les délibérations municipales nécessaires pour l’emprunter à nouveau. Idem pour les parcelles privées. Là, ce sont les propriétaires qu’il a fallu convaincre de signer une convention autorisant l’accès à « l’étranger ». Certains ont refusé, obligeant les agents chargés de l’entretien à contourner légèrement l’obstacle, pour ne pas contourner la loi.

Cela a pris des mois et des mois. Une paire d’années même.

On n’était pourtant pas encore au bout du chemin. Ensuite (maintenant encore), place aux tronçonneuses (le moins possible, pour respecter la nature du mieux possible), aux débroussailleuses, aux sécateurs et aux cisailles (le plus souvent) pour dégager un passage dans une forêt redevenue vierge. Aux bêches et aux râteaux pour aplanir le sol. Et aux doigts d’or des agents chargés de l’entretien des sentiers, pour construite une passerelle en lieu et place des pierres plates qui permettaient naguère aux « carretous » (petites charrettes) de passer un petit fossé. Au travail de fourmis, succédait un travail de titans.

Enfin voilà, on y est presque. Le tracé initial a été retrouvé, les délibération et les conventions ont été signées. A coups de 25-30 mètres par jour, Hervé Gonnet (chef de l’équipe Cabardès), et ses deux collègues , Claude Hill et Thierry Piérard, touchent bientôt au but. Il ne leur reste que quelques murs de ronces à tomber et des murs de pierres à reconstruire…

Des sites… et une application

Les délibérations et les conventions signées, le tracé initial sera balisé avant l’été, autant dire accessible… Non seulement à pied, mais aussi sur le site remarquable de l’Office de Tourisme communautaire Grand Carcassonne, qui recense non seulement l’ensemble des  parcours de randonnées de la Malepère, de la Montagne Noire, de l’Alaric, du Minervois, et du Cabardès bien sûr.

Hyper bien pensé, il utilise les fonds de carte IGN, présente les offres à proximité, permet d’imprimer des fiches, de visualiser le sentier en 3D… Bref, le randonneurs ou VTTiste a l’accès à toutes les informations nécessaires en un seul clic (https://rando.grand-carcassonne-tourisme.fr).

Déclinaison du site, l’application mobile " Rando Grand Carcassonne" disponible sur Android et iOS vous accompagne sur le terrain : descriptifs, infos pratiques (durée, difficulté, dénivelé, recommandations, points d'intérêt…).

Vous pouvez téléchargez vos itinéraires directement sur votre smartphone pour les consulter hors-connexion et naviguez en utilisant le GPS de l'appareil.

Bonne balade !