Vaccination 75 ans et + : transport gratuit !

  • Carcassonne Agglo met en place un service de transport à la demande gratuit.

 

 

 


Ce dispositif s’adresse aux personnes isolées, ne nécessitant pas un transport médicalisé, et dans l’impossibilité de se déplacer par leurs propres moyens de transport vers l’un des trois centres de vaccinations du territoire : le centre hospitalier, la Maison Médicale de Garde de la Patte d’Oie et la Maison de Santé Pluridisciplinaire (MSP) de Cazilhac.  Les personnes présentant un handicap, continueront quant à elles à s’adresser au service de TPMR (Transport des personnes de mobilité réduite) pour une prise en charge gratuite adaptée.

 

Concrètement, comment ça marche ?

Avant toute chose, le patient aura dû prendre rendez-vous dans l’un des centres de vaccination un jour de semaine. Ensuite, il réserve son trajet, en contactant le 04 68 47 82 22, minimum 48h avant (la centrale de réservation est ouverte du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30). Le lendemain, la personne sera informée de l’horaire de passage de la navette à son domicile. L’accompagnant pourra également bénéficier du transport.

Quatre minibus de la Régie de Transports de Carcassonne Agglo (RTCA) sont mobilisés pour assurer ces allers-retours du lundi au vendredi de 9h à 16h15.

Qu’ils résident à Lespinassière, Castan, Saint-Martin-le-Vieil, Pomas, Mas-des-Cours, Labastide-en-Val, Mayronnes, Douzens, Pépieux, Trausse-Minervois ou Citou…, tous les habitants du territoire concernés par le vaccin peuvent bénéficier du dispositif, gratuitement. Depuis le lancement de la campagne de vaccination, Régis Banquet affirme qu’il était « urgent que l’ensemble des habitants du territoire qui le souhaitent puisse bénéficier du vaccin facilement et dans les plus brefs délais (…).

Pour l'heure, nombreux, parmi les publics prioritaires, n’ont pu obtenir un rendez-vous du fait du retard de l’État dans les livraisons de vaccins. Mais « dès la disponibilité de nouvelles doses, Carcassonne agglo et ses communes mettront à disposition d’autres moyens de proximité, pour que chacun puisse bénéficier de façon égale au vaccin »,  déclare Régis Banquet.