Carcassonne Agglo aux côtés de ses agriculteurs

  • Carcassonne Agglo aux côtés de ses agriculteurs
  • Retrouvez l'intégralité de l'article dédié à l'agriculture dans l'Agglo MAG #62 en cliquant ici !

L'agriculture, et plus particulièrement la viticulture, a posé son empreinte sur les paysages du territoire de Carcassonne Agglo, et représente l'une de ses principales activités économiques et sociales.


  • LE CHIFFRE 3 800 : 

    C'est le nombre d'hectares de terres agricoles en friche sur le territoire de Carcassonne Agglo. Un chiffre important mais aussi un vrai potentiel de développement pour favoriser de nouvelles installations et de nouvelles formes de productions en maraîchage, élevage, arboriculture ou apiculture et aussi en viticulture.

    Le secteur est aussi au centre d'enjeux environnementaux qui dépassent nos frontières. Les élus de l'Agglo et le Président Régis Banquet, ont donc fait le choix de relever le défi d'une politique agricole dynamique même si ce domaine n'est pas une compétence obligatoire. Un vrai choix politique pour préserver mais aussi développer le potentiel économique d'une agriculture, source d'emplois et véritable atout touristique. Pour favoriser le maintien de l'activité, et accompagner des installations, il est capital de régler la question d'une couverture hydraulique pour le territoire, la plus large possible.

    L'Agglo accompagne les initiatives, par sous-secteur, afin de faire aboutir les projets hydrauliques comme dans le Minervois ou le Carcassès. La politique agricole, c'est aussi favoriser l'installation de jeunes agriculteurs en mobilisant, là encore, les acteurs locaux et le foncier comme c'est le cas actuellement en Val de Dagne. C'est aussi affirmer l'identité du territoire et braquer les projecteurs sur des produits de qualité.

    Pour cela, Carcassonne Agglo communique et soutient de nombreuses opérations promotionnelles agricoles. Elle croit dans le développement de l'oenotourisme, au travers du label « Vignobles et découvertes » obtenu en 2018 par l'Office de tourisme du Grand Carcassonne. L'Office accompagne ainsi les vignerons dans le développement de leur offre.

 

  • En Val de Dagne, l'agriculture ça vous gagne

    Carcassonne Agglo mène un projet pilote en Val de Dagne pour remobiliser des terres et favoriser ainsi l'installation de jeunes agriculteurs formés ou aider au développement d'exploitations. L'association Art de Vivre en Alaric et huit communes notamment, (Pradelles-en-Val / Montlaur, Monze, Blomac, Douzens, Labastide-en-Val, Serviès-en-Val et Comigne) travaillent au sein de ce groupe pour reconquérir une partie de ces 45 hectares de friches. « On est sur un territoire dynamique.

    Les habitants se saisissent de ce projet. Les acteurs locaux travaillent sur des projets agricoles adaptés au territoire et non l'inverse », confie Guylaine Bats, chef de service agriculture. Il s’agit d’un projet à long terme mais qui pourrait porter ses premiers fruits dès 2020. Un exemple aussi pour d'autres territoires de l'Agglo.



 

 

 

  • L'eau, source de richesse

    Pour développer l'économie agricole locale, et proposer des produits de qualité, les professionnels ont besoin d'un accès constant à l’eau. Un enjeu qui a conduit Carcassonne Agglo à agir pour favoriser la couverture hydraulique de l'ensemble du territoire. Par ailleurs, le monde agricole est également partenaire de Carcassonne Agglo pour protéger ses ressources en eau potable.

    1. Un schéma d'irrigation pour couvrir le territoire

    Le réchauffement climatique est aujourd'hui une réalité et certains territoires du Grand Carcassonne, touchés par cette mutation, font face régulièrement à une pénurie d'eau. Carcassonne Agglo s'implique pour faciliter la création d'ouvrages hydrauliques et accompagne les Associations Syndicales Autorisées (ASA) d'irrigations (avec de nombreux partenaires) ; des études à la réalisation de ces ouvrages. Un certain nombre de projets collectifs sont déjà bien avancés :

    // Projet de Pennautier et Aragon sur 300 ha. La ressource est le Fresquel alimenté par la Ganguise. L'ASA est constituée, une mise en eau du projet pourrait être envisagée d’ici fin 2020.

    // Projet de Cavanac, en lien avec la cave coopérative « les Vignobles de Carsac », porte sur 400 ha. L'ASA sera prochainement créée (d’ici juin 2019).

    // Projet de Caux-et-Sauzens sur 300 ha. L'ASA sera constituée d'ici l'été. Échéance 2021.

    // Projet du Minervois devrait permettre d’irriguer plus de 3 000 ha. À partir du lac de Jouarres dans le cadre du projet Aqua Domitia du Bas-Rhône, plusieurs exploitations viticoles notamment pourront bénéficier d’un réseau d’irrigation BRL. Le projet à long terme est phasé en 2 tranches opérationnelles sur un périmètre vaste qui concerne plusieurs communes du Minervois. La première tranche de travaux est bien avancée, les travaux devraient intervenir en 2020. Au-delà, Carcassonne Agglo, en lien avec la Chambre d’Agriculture accompagne les porteurs de projets, pour faciliter la structuration en associations syndicales.

    // Projet de Conques-sur-Orbiel la cave Triangle d'Or souhaite conduire une étude dans la perspective de pouvoir mobiliser l’eau du Lac de Laprade depuis Villardonnel.

    // Pour Citou, et sa production d'oignons sur près de 5 ha, deux forages devraient être réalisés, l'un pour l'eau potable, l'autre pour l'irrigation. L'étude est engagée.



    Prioritaires :

    La Directive Cadre européenne sur l’Eau a conduit à classer environ 2 500 captages français en raison de leur sensibilité aux pollutions par les pesticides et/ ou les nitrates.










    2. Une eau de qualité, l'affaire de tous !

    Carcassonne Agglo est responsable de l’alimentation en eau potable sur son territoire et s’assure que l’eau distribuée réponde toujours aux normes sanitaires en vigueur. Afin de préserver la qualité de ses ressources, elle met en oeuvre une série d'actions sur les captages d'eau classés « prioritaires ». Sur le territoire de l’Agglo, trois captages sont concernés : La Redorte, Villemoustaussou et Maquens. Des actions préventives sont mises en oeuvre afin d’améliorer la qualité de ces ressources fragiles :

    // Conscients des enjeux, les agriculteurs s’engagent à réduire ou supprimer l'emploi de pesticides. Pour accompagner ces changements, l’Agglo mobilise des financements de l’Europe et de l’Agence de l’Eau (plus de 2,5 millions d’€ sur la période 2018-2019) au bénéfice des exploitations volontaires.

    // L’Agglo accompagne aussi des caves coopératives dans le développement de stratégies économiques qui intègrent les enjeux sociaux et environnementaux. Développer les alternatives techniques, les valoriser à travers des certifications et des labels, aménager l’espace en favorisant la plantation de haies, sont autant de leviers pour réduire la pression des pratiques agricoles sur l'environnement.

    // Sur le foncier, l'Agglo peut se porter acquéreur de parcelles à proximité des points de captage et ainsi en maîtriser l’usage.

    // Afin de limiter les pollutions accidentelles pouvant survenir lors de la manipulation de produits phytosanitaires, et d’améliorer les conditions de travail des agriculteurs, l'Agglo et ses partenaires accompagnent la création d’aires collectives de lavage du matériel agricole et de traitement des effluents.

    // En lien avec les partenaires de terrain, des formations et des journées techniques sont proposées aux agriculteurs pour s’informer sur de nouvelles pratiques et réduire l'usage de pesticides.

    // Le grand public est aussi sensibilisé par une série de conférences, d’ateliers de jardinage, de projections de films ou de balades commentées.



  • Carcassonne Agglo aux côtés de ses agriculteurs

    Le chiffre 13 :

    L'Agglo accompagne les producteurs du territoire en soutenant, via un plan de communication, treize manifestations agricoles qui mettent en lumière la qualité des produits du terroir. Cette série de rendez-vous couvre une large période et permet de mettre à l’honneur toute les productions avec ou sans label de notre territoire. L’Asperge, la cerise, le melon, l’oignon doux, la châtaigne, la pomme, la Truffe blanche et la Truffe noire, mais aussi le Vin et le marché de producteur Trésor d'Alaric.

    L'Agglo participe au co-financement d’autres opérations promotionnelles agricoles et notamment pour l’opération « De Ferme en Ferme » dans le Val de Dagne. Concernant la manifestation les Tastes Vins en Minervois, il s’agit d’une opération promotionnelle d’envergure qui ne cesse de progresser. C’est une opération phare sur le secteur du Minervois.

  • Oenotourisme

    Le territoire du Grand Carcassonne vient d'intégrer le prestigieux label « Vignobles et découvertes », ce qui fait entrer l’offre oenotouristique (hébergements, activités, et découvertes des vins) dans la cour des grands aux côtés des Bordeaux, Bourgogne et autres vins d'Alsace. Un dossier porté par l'Office de Tourisme Grand Carcassonne, avec le concours des fonds Européens confirme l'importance de l'oenotourisme sur le territoire et complète sa stratégie. L'Agglo entend bien valoriser cette richesse de six appellations protégées à découvrir autour de Carcassonne : Minervois, Minervois La Livinière, Corbières, Malepère, Cabardès et Languedoc. Leterritoire offre aussi une gamme d'IGP, Indication Géographique Protégée.




    Et pour accompagner les vignerons (et autres professionnels du tourisme) dans une démarche de qualité, un plan d'actions, en quatre axes, a été mis en oeuvre : on peut ainsi citer l'animation du réseau de près de 80 professionnels (mise en réseau, recrutement d'un agent...), la promotion et l'animation (balades vigneronnes, guide, réseaux sociaux...), la commercialisation (salon de Bordeaux, route des vins, offres séjours...) et la démarche qualité pour favoriser la montée en gamme.

 

  • INTEVRIEW : André BONNET, Vice-président de Carcassonne Agglo 

L'agriculture est le secteur économique le plus important sur notre territoire avec le tourisme.



 

  • Pourquoi, l'Agglo a-t-elle pris la compétence de la politique agricole non obligatoire ?

    L'agriculture est le secteur économique le plus important sur notre territoire avec le tourisme. Et sans le monde rural, on n'est rien. La ville centre n'est rien et l'inverse est vrai. Le Président Régis Banquet et les élus ont voulu agir pour soutenir ce secteur. On le fait sur la question centrale de l'irrigation, mais aussi celle des friches ou encore pour la promotion de nos produits avec le soutien aux manifestations locales.
  • Sur la question du maintien et de l'installation d'agriculteurs, comment agir efficacement ?

    Le sujet est épineux. Un jeune formé, qui n'a pas de parents exploitants a peu de chances d'obtenir de quoi s'installer face aux banquiers. On va mener une réflexion avec le Département pour que les collectivités puissent se porter caution à hauteur de 50%. La banque finance et le jeune prend un bail de trois ans puis commence son remboursement sur le même principe du loyer acquéreur.

  • Il reste aussi la question du foncier ?

    On conduit un projet pilote en Val de Dagne afin de favoriser l'achat de friches par des jeunes motivés. Il faut mener des actions concertées entre tous les partenaires, Chambre d'Agriculture, Safer... et envisager, parfois, un fermage au départ.

  • La question de la ressource en eau est aussi vitale pour le territoire ?

    Aujourd'hui, la sécheresse liée au réchauffement climatique est une réalité. Il faut donc trouver des solutions, c'est l'objectif du schéma d'irrigation. Ce n'est pas pour faire de gros rendements mais bien pour préserver l'activité agricole sur nos territoires.

 

  • L’Agglo partenaire d’un projet collectif de plantation de haies

    Issue de la fusion de plusieurs caves du secteur, la coopérative des Vignerons du Triangle d'Or à Conquessur Orbiel cultivent près de 1 200 ha de vignes. Cette cave porte actuellement un projet de stratégie économique qui intègre les enjeux sociaux et environnementaux. En effet, 40% des surfaces d'apport de la cave sont situées dans l'Aire d'Alimentation du captage d'eau potable de Gayraud à Villemoustaussou ou à proximité. Elle porte ainsi un projet collectif de plantations de près de 2 km de linéaires de haies. Ces haies participent fortement à la protection de la ressource en eau, tant en jouant des rôles importants en termes de protection contre l'érosion, brise-vent, mais également amélioration de la biodiversité et du cadre de vie.

    Les plantations, auxquelles vont participer des écoles primaires et lycées agricoles, auront lieu jusqu’au printemps. Ce projet bénéficie du soutien financier de l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse et de l'Europe, ainsi que de l'accompagnement technique de Carcassonne Agglo.

Plantation de haies à Rustiques.