Cap vers l’emploi avec les chantiers d’insertion

Plus on passe de temps sans activités professionnelle, plus il semble difficile de retrouver un emploi. « Cette spirale de la précarité touche aujourd’hui certains de nos concitoyens et c’est pour l’inverser que Carcassonne Agglo Solidarité agit en faveur de l’insertion » explique son Président Régis Banquet.

  • Découverte avec un dispositif phare de l’Agglo : les chantiers d’insertion.

 Un retour vers l’emploi

« Ceux sont les habitants les plus éloignés de l’emploi, souvent avec peu de qualifications, qui sont accueillis au sein des chantiers d’insertion. » développe Daniel Iché, Vice-Président délégué à la solidarité. Pendant un ou deux ans, ils deviennent salariés d’un des deux chantiers proposés par l’Agglo. S’enchaîne alors pour eux, des journées de travail sur les chantiers : ils apprennent comment évoluer au sein d’un établissement, découvrent un métier et reprennent surtout confiance en eux.

L’accompagnement  au coeur du dispositif


Les salariés ont aussi des temps d’accompagnement personnalisés. Pour retrouver un emploi, il faut aussi lever des « freins sociaux » expliquent les agents en charge de ce dispositif au sein de Carcassonne Agglo Solidarité : le logement, le permis de conduire, la langue, la construction d’un projet professionnel sont autant de sujets abordés avec les salariés des chantiers.

Des parcours singuliers

Chaque participant connaît une expérience différente au sein des chantiers d’insertion, mais il ressort une reconnaissance commune envers les encadrants de l’Agglo. Khalil H. a 30 ans, il a passé 20 mois au sein de ce dispositif avant de décrocher un contrat pro  et de suivre une formation d’installateur de fibre optique. « Ma vie a changé entre mon entrée et ma sortie du chantier. » explique ce jeune père de famille qui a trouvé un logement décent,  travaillé son français et appris à être autonome dans les démarches administratives.

Aujourd’hui il travaille et prépare son diplôme d’installateur de réseau câblé de communication.

Abdelkader D. a 40 ans, il a été salarié du chantier «bâtit» pendant 24 mois avant de signer un CDD de 1 an dans une entreprise de terrassement. « Participer à ce chantier m’a apporté plus qu’un travail. » raconte ce maçon passionné par la taille de la pierre. Pendant les deux ans  de chantier, il a énormément travaillé son français, il a aussi appris à être autonome dans les démarches administratives et a également trouvé un logement adapté à sa famille.

Virginie a été salariée sur l’ancien chantier d’insertion « les jardins du cœur » pendant plus d’un an. A l’époque,  elle était bénéficiaire du RSA seule avec 2 enfants à charge et sans permis. Entre temps, elle a pu obtenir son permis de conduire, trouver une solution pour la garde de ses enfants et valider son projet professionnel : travailler dans le secteur de l’aide à la personne. Son CAP obtenu, elle travaille maintenant au sein de la maison de retraite dans laquelle elle avait réalisé un «stage» lors de sa participation au chantier.

«Des exemples optimistes qui nous montrent que l‘insertion par l’emploi permet aujourd’hui à des concitoyens de sortir de la précarité» concluent Régis Banquet et Daniel Iché.

Les infos en plus !

 

  • Les activités des chantiers

Carcassonne Agglo Solidarité propose deux types de chantiers :

  • un chantier dit «bâtit» qui consiste à de la rénovation du petit patrimoine au sein des communes de Carcassonne Agglo.
  • un chantier dit «éco-citoyen» qui consiste à la mise en place d’atelier découverte et l’entretien des serres, de la ferme et des jardins pédagogiques du Domaine de Madame
  • Les financements

Les chantiers d’insertion sont financés par Carcassonne Agglo avec le soutien du Fond Social Européen, du Conseil Départemental et de l’État. Les communes qui accueillent les chantiers financent seulement le coût des matériels.

  • Les chantiers en chiffres

Carcassonne Agglo Solidarité accueille 20 participants à la fois sur ses deux chantiers d’insertion. Le chantier «bâtit» se déplace sur l’ensemble du territoire. Il agit chaque année sur 8 à 10 communes.

  • Rénovation d’une partie de l’église

Vendredi dernier avait lieu dans la commune de Leuc la visite de fin de chantier. Le Maire de la commune, Daniel Iché, Vice-Président de Carcassonne Agglo et les encadrants des chantiers d’insertion étaient présents à cette petite cérémonie.

L’occasion pour le Vice-Président, notamment en charge du CIAS, de souligner son attachement à ce dispositif d’insertion qui fait ses preuves depuis plusieurs années et qui existe grâce au soutien du Fond Social Européen. Daniel Iché a également salué le mérite de l’équipe qui part son travail et son comportement fait chaque fois l’unanimité des communes et des habitants. Le Maire s’est quant à lui félicité de cette collaboration. Il a  d’ailleurs annoncé sa volonté de voir le chantier d’insertion revenir au sein de sa commune.

Pendant plusieurs semaines, les salariés du chantier ont rénové les murs extérieurs de l’église de la commune de Leuc.