«Le SCOT» : le dossier qui va dessiner l’Agglo de demain

Lancement du Schéma de Cohérence Territoriale sur 82 communes !



Les 82 communes de Carcassonne Agglo se sont engagées dans l’élaboration de leur SCoT depuis mai 2017.
C’est un véritable travail de co-construction avec l’ensemble des élus du territoire qui est lancé, à partir de rendez-vous tels qu’un SCoT Tour, un séminaire rassemblant l’ensemble des conseillers municipaux et des ateliers de travail, pour recueillir leurs perceptions du territoire et enrichir qualitativement ce diagnostic.
Les habitants de Carcassonne Agglo seront également associés aux différentes étapes d’élaboration de ce projet, à travers des ateliers participatifs, réunions publiques. Nous ne manquerons pas de vous informer de ces temps d’échange sur notre site internet et  nos différents supports de communication.

  • 2017, un diagnostic partagé…

Afin de mener à bien ce travail, la collectivité s’appuie sur un diagnostic transversal du territoire, identifiant les grandes logiques économiques, démographiques, environnementales et paysagères du territoire ainsi que sur l’ensemble des ressources produites par les services de l’agglo et des partenaires institutionnels du département, de la région Occitanie et de l’Etat. Plutôt que de réaliser une étude supplémentaire, il s’agit de mettre en cohérence et en perspective l’ensemble des éléments dont nous disposons.

Ce diagnostic sera présenté dans un premiers temps à l’ensemble des élus du territoire à la mi-décembre 2017 puis à la population en janvier 2018 lors d’une réunion publique.

  • 2018, le Projet d’Aménagement et de Développement Durable

A partir de 2018, le SCoT entrera dans une phase de projet, qui va définir des grandes orientations pour le territoire du Carcassonnais à l’horizon de 2035. Celui-ci sera réalisé une nouvelle fois en collaboration avec les partenaires institutionnels (chambre d’agriculture, de commerce, direction départementale des territoires, etc.), les élus des communes, les services techniques de la collectivité, etc.

Lors de cette phase, les habitants du territoire seront invités à participer à des ateliers de travail. Ils auront ainsi l’opportunité de participer à la construction de ce projet qui va impacter leur territoire, et leur cadre de vie pour les années à venir.

Une fois formalisé, ce projet fera également l’objet d’une réunion publique.

Rencontre avec Régis BANQUET, Président de Carcassonne Agglo



Lancée par Carcassonne Agglo, la révision du SCOT va impacter l’aménagement de notre territoire pour les 25 années à venir. Rencontre avec celui qui mène ce dossier crucial : Régis Banquet, Président de Carcassonne Agglo.

  • Que se cache-t-il derrière le terme SCOT ?

SCOT veut dire, Schéma de Cohérence Territorial et on peut le considérer comme un des documents majeurs de l’Agglo l’engageant pour les 25 prochaines années. Il fixe un ensemble de règles portant sur l’aménagement du territoire. Ce document va nous permettre de déterminer l’ensemble des orientations que nous voulons donner à notre Agglo. Préservation de nos paysages, attractivité économique, mobilités, équipements publics, ressource en eau, habitats : voilà certaines des thématiques qui seront abordées.

 

  • Pourquoi vous saisissez-vous de ce dossier ?

Au delà du côté législatif qui nous oblige de toute façon à réviser le SCOT j’y vois, avec les élus de l’Agglo, et notamment Didier Carbonnel, Vice-Président en charge de son élaboration, l’opportunité d’imaginer et de modeler l’avenir de notre territoire.

D’autant plus que nous l’imaginerons en concertation avec les citoyens et les acteurs locaux. En clair, nous allons définir ensemble le projet de territoire de l’Agglo pour les années 2020 à 2040.

  • Concrètement, quels sujets sont abordés dans ce SCOT ?

Les thèmes évoqués sont très vastes. Mais, grâce à ce document d’urbanisme, nous allons par exemple pouvoir mettre fin à l’extension de nouvelles zones commerciales, redynamiser les centres anciens de nos villes et nos villages, protéger nos terres agricoles et nos paysages, sécuriser l’alimentation en eau, anticiper l’accueil de nouveaux arrivants, mais aussi réfléchir à la façon d’adapter notre territoire à la transition énergétique.

Je pense que nous arriverons à une bonne révision du SCOT si nous parvenons à assurer un équilibre entre les installations humaines et la préservation des espaces naturels.

  • Ce schéma a-t-il un effet sur les communes ?

Oui, en effet : dès son approbation, le SCOT va s’imposer aux documents d’urbanismes locaux tels que les PLU (Plans Locaux d’Urbanisme).

Les communes vont devoir adapter leurs documents pour qu’ils intègrent l’esprit intercommunal du SCOT. Mais cela ne devraitpas poser de problèmes, puisque nous respecterons les spécificités de chaque commune et de chaque territoire.

  • Vous avez parlé de concertation, pouvez- vous nous en dire plus ?

La révision du SCOT passe obligatoirement par un travail d’écoute. Nous menons une co-construction avec l’ensemble des élus du territoire. Cela a commencé avec l’organisation d’un SCOT Tour et se poursuivra par des ateliers participatifs

La parole des citoyens est aussi primordiale. En plus de l’enquête publique, on veut développer de nouveaux dispositifs de concertation, notamment avec le numérique. Les habitants de l’Agglo doivent se saisir de l’opportunité qui leur est donnée de participer à ce projet, qui peut impacter positivement leur cadre de vie et leur territoire.

  • Combien de temps va prendre cette révision ?

Cette démarche va durer environ 3 ans. Avec Didier Carbonnel, on espère parvenir à l’approbation du SCOT en Conseil Communautaire à la fin du 1er trimestre 2020. En attendant, nous allons passer par de nombreuses phases : la rédaction d’un diagnostic territorial, la définition du projet que veulent porter les élus, la désignation des règles concrètes du document d’urbanisme, l’organisation de la phase de concertation... mais nous commencerons par la phase de lancement avec le coup d’envoi officiel de cette grande réflexion le 19 septembre à l’auditorium de Charlemagne.

Sur le terrain

Les élus traversent le territoire avec le SCOT Tour Les élus de Carcassonne Agglo ont participé cet été à une journée de travail intitulée «SCOT Tour». Au début du mois de juillet, la quarantaine d’élus présents, accompagnée des techniciens de l’Agglo et de la DDTM, a passé une journée sur le terrain pour découvrir les thématiques et les enjeux du SCOT.

  • Un programme chargé

Depuis la colline de l’Alaric jusqu’au village de Montolieu, en passant par les villages du Minervois, les zones économiques de la ville centre et les abords du canal du Midi, ce parcours a permis aux participants d’appréhender en une journée les thématiques qui seront abordées pendant la construction du SCOT.

  • Des ateliers qui changent

Cette organisation novatrice a permis aux élus de débattre des enjeux du SCOT hors d’une classique salle de réunion. Rien de mieux que le terrain pour définir de manière concrète les grandes orientations de ce document d’urbanisme.

Les élus n’ont d’ailleurs pas fini d’être sollicités puisque dès octobre ils devront participer à des ateliers de travail qui aboutiront à la 1ère phase du Scot : le diagnostic du territoire.